L’article R. 4312-13 du Code de la santé publique (CSP) autorise l’exercice mixte de la profession d’infirmier, c'est-à-dire à la fois salarié et libéral.
L’article R.4312-44 CSP dispose qu’un infirmier d’exercice libéral peut se faire remplacer soit par un confrère d’exercice libéral, soit par un infirmier n’ayant pas de lieu de résidence professionnelle c'est-à-dire un infirmier n’exerçant pas en libéral. Le remplaçant doit être titulaire d'une autorisation de remplacement délivrée par le DGARS de son domicile. L’autorisation de remplacement n’est pas limitée dans l’espace, le CSP n’a prévu qu’une seule condition de temps : « le remplaçant doit être titulaire d'une autorisation de remplacement […] dont la durée maximale est d'un an, renouvelable. »
On notera que l’infirmier remplaçant doit obtenir d’une autorisation de son employeur :
-       l’infirmier exerçant des fonctions hospitalières doit recueillir l’avis favorable de la commission de déontologie,
-       et l’infirmier salarié en établissement privé, qu’il soit lucratif ou non, doit solliciter l’autorisation de son employeur après avoir vérifié que son contrat de travail ne comporte pas de clause d’interdiction.

En savoir plus : http://ars.picardie.sante.fr/Infirmier-remplacant.173863.0.html